Le mot ElectroMyoStimulation communément appelé “EMS” est un mot qui se développe dans le milieu du sport, santé et bien-être. Depuis plusieurs années le progrès technologique dans tous les domaines ne fait que d’avancer, plus particulièrement dans le domaine sportif (professionnels et grand public).

Tout à commencer avec les ceintures abdominales dans les spots télévisuels et dans les diverses émissions de télé-achat.

Mais connaissez vous les origines de l’électro-stimulation ? Quelles ont été les étapes concernant les applications connues de l’électro d’aujourd’hui ?

Nous allons voir ça ensemble.

Historique de l’électrostimulation

200 Av. J.C : traitement des maux de tête à l’aide de rayons électriques (Claudius Galien en Asie Mineure)

Déjà 200 ans avant J.C., Claudius Galien avait commencé à étudier le traitement des maux de tête à l’aide de rayons électriques.

1740 : publication de l’« Utilisation de l’électricité dans la science médicale » (Kratzenstein) ainsi que d’autres travaux dans le cadre de la thérapie physique (Jallabert et Franklin).

1780 : La stimulation musculaire par courant électrique

Dès 1786, Luigi Galvani démontre la possibilité de stimuler électriquement la musculature sur des cuisses de grenouilles.

19ème siècle : les premiers stimulateurs musculaires

Apparition des premiers générateurs de puissance mécanique pour stimuler des zones musculaires locales sans brûler la peau (Duchene et Faraday).

20ème siècle : définition de la terminologie et des lois fondamentales de l’électrostimulation (Gildenmeister et Lapique).

En 1939 des tests sur des mammifères ont permis d’atteindre une puissance de contraction musculaire sensiblement plus élevée à l’aide de l’EMS qu’avec des contractions volontaires.

En 1960 les avancés scientifiques permettent le développement de la stimulation électrique fonctionnelle (Functional electrical stimulation – FES), de la neurostimulation électrique transcutanée (Transcutaneous Electrical Nerve Stimulation – TENS) et Théorie du Gate Control utilisée avec beaucoup de succès depuis en milieu thérapeutique et sportif.

En 1971 : Les kinésithérapeutes des athlètes russes utilisent et adaptent l’électrostimulation lors des entraînements et en ressort un gain de force de 30 à 40 %chez ses athlètes grâce à l’électrostimulation.

Années 1970 : Les ceintures abdominales sont commercialisées par Sportelec et Slendertone.

Fin des années 1990 : Les petits appareils d’EMS dans le milieu du sport sont de plus en plus utilisé comme la technologie Compex.

Années 2000 : invention de l’électrostimulation intégrale en Allemagne avec deux systèmes, dont la technologie Miha Bodytec qui est la plus connue à ce jour.

Aujourd’hui : De plus en plus de marque se développent et permettent de faire évoluer les systèmes pour une utilisation encore plus vaste (filaire, sans fil…).

Les variables de la stimulation électrique et son application

L’optimisation des stimulations électriques ont pu évoluer grâce à de nombreux travaux de recherches au cours du 20ème siècle. L’EMS permet une application vaste en jouant sur les variables de l’impulsion électrique. Il permet de répondre à des problèmes d’ordre musculaire et neuronaux très utilisé dans le monde médical et sportif. Mais alors quelles sont ces variables qui permettent d’atteindre les objectifs?

  • La fréquence de l’impulsion électrique : Mesurée en Hertz, c’est le nombre d’impulsions électriques par secondes envoyées vers le muscle généralement entre 5 et 110. Elle permet la musculation, le drainage ou la relaxation musculaire, ou alors de cibler plutôt l’endurance musculaire ou le tonus musculaire.
  • L’intensité de l’impulsion: Mesurée en Ampère, il s’agit de la force avec laquelle un muscle est stimulé. Elle permet d’augmenter ou de diminuer la stimulation sur une ou des zone spécifique (cuisses, fessiers, bras, dos …), selon l’objectif, la condition physique et le ressenti de la personne.
  • La largeur de l’impulsion : Mesurée en microseconde s) c’est la durée d’une seule impulsion. Elle donne la possibilité de recruter les unités motrices musculaires plutôt en superficie ou en profondeur.
  • La durée de l’impulsion électrique : C’est la durée du cycle (composé de plusieurs impulsions) de la stimulation électrique exprimé en secondes. Elle permet d’adapter l’entraînement en fonction de l’objectif et du mode d’entrainement de façon à trouver un bon équilibre entre contraction musculaire (effort) et récupération (repos) sur une durée totale d’entraînement ou de traitement.

Réserver dès maintenant votre séance découverte OFFERTE dans nos Studio Bodyfit+

Nos équipes diplômés d’Etat sont formées et spécialisées en coaching sportif par électromyostimulation. Vous pouvez vous en remettre à eux pour vous entraîner en toute sécurité et atteindre vos objectifs rapidement.

Réservez votre 1re séance d’essai dans l’un de nos studios 100% Normands pour atteindre VOS objectifs !

A très vite.

Ecrit par le Studio Bodyfit+, Studios de Sport, Santé & Bien-être.